Bienvenue sur la Chaloupe Sardinière "POULLIGWEN"

La chaloupe "Poulligwen" est une réplique d'une chaloupe sardinière de la fin du XIXème siècle. Construite en 1992 pour participer au concours "Bateaux des côtes de France" à Brest et Douarnenez, elle a remporté le 5e prix de voilure et de construction dans sa catégorie. Elle est visible sur le port du Pouliguen. Un panneau explicatif se trouve à proximité. Le bateau ne se visite pas mais fait des sorties en mer pour, les classes de mer du Pouliguen, les rassemblements locaux de vieux gréements, et quelques sorties organisées par l'office de tourisme du Pouliguen.

 

Une information trouvée par Danielle Papion de l’association Les Greniers de la Mémoire, sur le site de François Vivier architecte naval, qui a participé à la reconstitution de la POULLIGWEN.

 

longueur coque:  8.72 m         largeur:  2.9 m          déplacement:  5.2 t         voilure:  63.5 m2

 

La Poulligwen est une reconstruction par une association du Pouliguen en 1990. En fait c'est surtout une réplique des chaloupes du port voisin du Croisic qui pratiquaient la pêche aux casiers,ce qui exige un bateau très manoeuvrant. Contrairement aux chaloupes sardinières, la Poulligwen a un taille-vent < grand voile > à gui < bôme > dépassant largement sur l'arrière et équilibré par un foc, permettant de louvoyer facilement.

 

La coque, avec son tableau assez large et à faible quête, rappelle les bateaux de Basse-Loire, avec des similitudes avec les canots Bas-Indrais. De nombreuses photos anciennes du port du Croisic ont permis de reconstituer un plan très respectueux des caractéristiques locales à la fin du XIXème siècle, avant que des influences bretonnes ne modifient le type.

 

Il existe même des photos de bateaux plus anciens (1880) avec grand voile amurée en abord qu'il aurait été passionnant d'adopter, mais cela n'a pas été retenu pour faciliter l'utilisation du bateau.

 

Trois questions à...

Didier Fraslin, président de l'association qui gère et entretient la chaloupe sardinière Poulligwen.

Quel âge a la chaloupe ?

Elle va avoir 25 ans en 2017. L'embarcation a été construite à l'époque, d'après les plans d'une chaloupe sardinière par les chantiers Pradel du Croisic. C'est, finalement, un âge assez ancien pour un bateau en bois dont l'entretien et les matériaux coûtent de plus en plus chers.

Quels travaux l'association a-t-elle effectué cette année ?

Nous avons travaillé dessus de novembre à mars. Plusieurs membres de l'association, dont plusieurs femmes pour la première fois dans l'histoire de l'association, ont donné de leur temps pour la rendre toute pimpante pour la nouvelle saison. L'arrière est à présent protégé par un taud, une toile qui a été réalisée dans les ateliers de l'association Jeunesse et Avenir. Nous avons également installé un davier, sorte de poulie qui sert à remonter l'ancre plus facilement. Le sol a été repeint avec de l'antidérapant. S'ajoutent à cela les travaux récurrents annuels comme le carénage, financés grâce aux 105 cotisations de nos adhérents, le produit des ventes de nos objets et par la soirée sardine-frites estivale. Les opérations plus importantes sont prises en charge par la mairie, propriétaire du bateau, un patrimoine à part entière.

À quelles occasions, la chaloupe navigue-t-elle ?

Environ 100 sorties sont programmées dans l'année. La Poulligwen est régulièrement sur l'eau pour des sorties pédagogiques avec un skipper spécialisé. Par ailleurs, les membres de l'association participent à des rassemblements de vieux gréements. En 2014 nous avons programmé 11 sorties avec l'OTSI. Deux en avril,une en mai,quatre en juillet et quatre en aout.En 2013 avec les PEP75 la chaloupe a navigué 56 jours et a emmené environ 1500 enfants. En 2015 entre les sorties OTSI, PEP75, sorties vieux gréements sorties adhérents et journées du patrimoine la chaloupe est sortie environ 200 jours. Nous espérons que l'année 2017 sera aussi intéressante.

 

 

Adhérents: visitez les archives